L’histoire de La Ciotat

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

La Ciotat est une commune française située dans le département des Bouches-du-Rhône en région Provence – Alpes Côte d’Azur, à 31 km à l’est de Marseille. Cette ville excelle dans de nombreux domaines et même son histoire est fascinante. AVIK Bâtiment, spécialiste en installation de climatisation à La Ciotat, vous fait découvrir son histoire.

De la Préhistoire à l’Antiquité

Les premiers habitants

Les vestiges retrouvés justifient que le golf de La Ciotat a été habité pour la première fois au néolithique final (3000 – 2000 av J.C). C’étaient les premiers Ciotadens.

Ceyreste, une route maritime

Durant l’Antiquité, de grands navigateurs ont déjà fait escale au port de Ceyreste ou Portus Citharista pour se ravitailler en eau à la source Au Pré. Les débris d’amphores du Vème siècle retrouvés autour de l’île Verte en font la preuve.

Du Moyen Age au XVIIe siècle

La naissance de La Ciotat

Avant, Ceyreste et le port de La Ciotat étaient une seule commune. Mais après son déclin, la ville renaissait et a pris un nouveau nom « Civitas », La Cité ou La Ciotat. C’était au XIVe siècle. Et en 1429, La Ciotat a été déclarée une commune distincte et autonome, même si c’était seulement en 1675 que ses limites étaient définitives.

L’essor de la ville

Après avoir eu son autonomie, la ville de La Ciotat prospérait très rapidement.

En effet, la construction navale a remplacé l’activité de la pêche et la ville est devenue le fournisseur de bois pour les chantiers de construction navale ou de réparation du quartier. L’arrivée des aristocrates génois, chassés d’Italie, a fait prospérer le commerce maritime. De plus, la pratique de la « caravane » (transport et trafic des marchandises d’un port à un autre) par les marins entreprenants a fait développer l’exportation et l’importation. 

De la fin du XVIIe siècle à la Révolution

Le déclin de La Ciotat

Le début du déclin de La Ciotat a commencé à la fin du XVIIe siècle.

 La population décroit, les matelots du port sont souvent réquisitionnés à Toulon par la Marine Royale, une tempête détruit les quais et les installations du port en 1724 et les actes de pirateries se multipliaient sur les routes maritimes. Les guerres de 1755 et 1777 n’ont fait qu’aggraver les choses et la ville s’affaiblit cruellement.

1720 et la peste

En 1720, l’épidémie de la peste a ravagé la Provence, mais la population de La Ciotat a su se protéger en fermant les portes de la ville aux étrangers. Et La Ciotat devint le grenier commercial de Marseille.

L’industrialisation de la ville

La ville était totalement dévastée, mais sa réfection a commencé en 1820. Différentes sortes d’industrie ont vu le jour : des ateliers de filature, une exploitation de grès, modernisation du chantier de construction de voiliers, construction de navires à vapeur et en fer. 

Des nouveaux édifices surgissent et les anciens ont été remplacés. 

Des nouveaux services ont fait surface aussi : la voie ferrée, la poste, l’eau, l’hôpital, le marché couvert et le théâtre municipal. 

Bref, La Ciotat a retrouvé sa prospérité et se modernise. 

avikbatiment

avikbatiment

Laisser un commentaire

À propos d'AVIK Bâtiment

AVIK Bâtiment est une entreprise spécialiste en installation, dépannage et entretien de climatisation. Elle vous accompagne aussi sur toutes vos problématiques liées à la plomberie et à l’aération de votre maison.

Publications Récentes

Nous suivre

Notre entreprise en vidéo

Autres informations sur La Ciotat